N.A.O. 2019 – réunion 3

En préalable à cette réunion, l’intersyndicale CFDT – CGT lui avait envoyé ses points de revendications communes (voir tract ci-dessous).

Petit rappel, nous sommes liés par l’accord sur 3 ans (2017 à 2019) stipulant  :

  • la valeur du point n’évolue qu’à l’inflation (maintien du pouvoir d’achat) estimée à + 1.1% avec une clause de revoyure en fin d’année si besoin
  • l’augmentation de la prime vacances (15 points pour 2019)

 

Les points avancés par Olivier Le Grontec, Directeur Général, sont les suivants :

  • + 1.1 % d’augmentation de la valeur du point la portant à 10,22 € au 1er janvier 2019. C’est déjà l’accord 2017 et heureusement que la CFDT a relevé l’erreur de la Direction sur son calcul !…
  • les 15 points de la prime vacances prévus au titre de l’année 2019 échelonnés à nouveau sur 3 ans (5 pts en 2019, 5 pts en 2020 et 5 pts en 2021). La Direction souhaite donc casser l’accord 2017.

En contrepartie la Direction propose :

  • valeur ticket restaurant portée à 9€ donc prime panier à 5.40€
  • prime samedi portée à 1.25 point (actuellement 1 point)
  • prime Tramway (à la place de celle existante) 0.5 point par service tramway effectué avec un minimum garanti à 3 points /mois, exemple :
    • 10 services tramway / mois = 0.5 point X 10 = 5 points
    • 20 services tramway / mois = 0.5 point X 20 = 10 points
    • 5 services tramway / mois = 0.5 points X 5 = 3 points minimum garantis/mois

 

Après avoir pris acte des propositions de la Direction, la CFDT et la CGT ont demandé à rester en salle pour discuter en Intersyndicale, SUD n’a pas souhaité participer…

Pour nous, élus CFDT, les propositions de la Direction ne sont pas en adéquation avec notre cahier revendicatif. C’est pourquoi nous envoyons ce jour une contre-proposition :

  • maintien de l’accord tel qu’il est à ce jour : augmentation valeur du point 1.1%, augmentation prime vacances de 15 points.
  • prime Tramway telle que présentée par la Direction.
  • valeur ticket restaurant portée à 9€ et panier à 5.40€.
  • Valorisation Prime du samedi portée à 3 points.

 

De plus, des groupes de travail sont créés pour l’amélioration des conditions de travail pour la rentrée de septembre (revendication massivement exprimée lors de la journée de grève du 25 septembre dernier) mais ne connaissant pas le résultat, ni où la Direction souhaite nous emmener, nous avons acté que ce paragraphe devait figurer séparément des conditions salariales.

Nous restons à l’écoute des remarques de nos adhérents et sympathisants. N’hésitez pas à nous contacter.

 

 

 

(0)

Vous aimerez aussi...