Le compte n’y est pas !!!

La CFDT pointe 2 erreurs de la direction

La CFDT, avec insistance, avait signalé à la direction que son calcul de l’inflation 2018 était erroné, ce qui impliquait que :

  • la valeur du point 2018 calculée par la direction, en fonction de l’inflation, était sous-évaluée et donc que les salariés perdaient de l’argent.

Grâce à la vigilance de vos élus de la CFDT :

  • chaque salarié aura une revalorisation de la valeur du point 2018 supérieure à ce que la direction avait calculée.

Cette rectification, versée fin décembre est un rattrapage de la valeur du point et non une prime. En effet, il sera différent pour chacun, en raison d’éléments de salaire pouvant être variables tels que le nombre de samedi ou de dimanche travaillés en 2018.

De même, pour les salariés qui ont fait grève en 2018, après intervention de la CFDT, la direction a reconnu qu’elle n’appliquait pas les bonnes retenues sur salaires pour faits de grève :

  • La Sémitan retenait des montants supérieurs à ce qu’ils auraient dû être.

Toujours grâce à la vigilance de vos élus CFDT :

  • Une rétroactivité sera aussi faite sur le salaire de décembre pour les salariés ayant fait grève (ou débrayage) sur l’année 2018.

De plus, et là c’est suite à l’action de tous les syndicats :

  • la direction s’est engagée à ce que la carte Libertan des salariés de l’exploitation, l’utilisant pour se garer dans les P+R les jours de travail, ne leur coûte RIEN.

Les agents n’ayant pas de carte Libertan en recevront une. Sont concernés (pour l’instant), les conducteurs, les agents du DSR, RCS, RDL, RDG.


En revendication de NAO, la CFDT demande l’égalité de traitement entre tous les salariés pour un accès aux P+R, sans surcoût.

(0)

Vous aimerez aussi...